Martinets noirs, milans noirs et hirondelles de fenêtre sont les espèces les plus observées

Entre le 15 et le 31 juillet, 58 455 oiseaux migrateurs au total ont été suivis depuis les points d’observation d’Organbidexka, du Lindus, du Pourtalet et du Somport dans le cadre du projet européen Lindus 2. Il s’agit de la deuxième campagne d’étude de la migration postnuptiale des oiseaux par la voie occidentale réalisée au titre du projet de coopération transfrontalière Lindus 2, mené par la Ville d’Auritz/Burguete et auquel participent en tant que partenaires la Société Espagnole d’Ornithologie (SEO/BirdLife), la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO-Aquitaine) et le Gouvernement de Navarre à travers l’entreprise publique GAN-NIK.

Au cours de la deuxième quinzaine de juillet à Organbidexka, 14 241 individus de 18 espèces différentes ont été observés sur 11 jours effectifs d’observation. Le milan noir, avec 9 413 spécimens, a été l’espèce la plus nombreuse, suivie du martinet noir (4 044) et de l’hirondelle de fenêtre (608). Près de la moitié des milans sont passés le 29 juillet ; le 17 juillet a été une journée de passage d’hirondelles de fenêtre (330) et le 19 juillet de martinets noirs (4 044). Ce point d’observation a permis de voir également d’autres espèces d’intérêt, comme le cormoran, la cigogne noire et le circaète Jean-le-Blanc.

Sur la même période, on a comptabilisé au col du Lindus 3 669 oiseaux correspondant à 36 espèces, bien qu’il y ait eu 11 jours effectifs seulement de visibilité. L’espèce la plus abondante en migration a été le martinet noir (Apus apus), avec 2 051 oiseaux, suivie du milan noir (Milvus migrans), au nombre de 1 190, et l’hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum), au nombre de 115. Le pic de passage du milan noir (537) s’est produit le 29 juillet, alors que les hirondelles de fenêtre ont défilé en grand nombre le 19 juillet (1 388). Par ailleurs, on a pu observer, bien qu’en plus faible proportion, d’autres espèces d’intérêt comme la cigogne noire et le martinet pâle.

Aux cols aragonais du Pourtalet et du Somport, le ciel était plus dégagé, avec 17 jours effectifs d’observation. Au Pourtalet, 23 886 spécimens appartenant à 14 espèces ont été comptabilisés. Comme au Lindus et à Organbidexka, les trois espèces dominantes sont le martinet noir (18 006), le milan noir (4 996) et l’hirondelle de fenêtre (794). Au Somport, 16 679 oiseaux de 10 espèces différentes ont été recensés pendant les 17 jours d’observation. Comme dans les cas précédents, les milans noirs (7 690), les martinets noirs (7 632) et les hirondelles de fenêtre (1 264) sont les espèces les plus rencontrées.

Le début du mois d’août a été ponctué de plusieurs journées où les conditions météo ont empêché l’observation, mais aussi de belles journées de passage comme le 7 août, jour où 13 968 milans noirs ont sillonné le ciel à Organbidexka. Les personnes désireuses de vivre des occasions uniques comme celle-là et d’en savoir plus sur les oiseaux migrateurs peuvent participer à la journée ornithologique ouverte à tous qui se déroulera au col du Lindus le 24 septembre prochain.

Parallèlement à l’étude des oiseaux migrateurs, Lindus 2 a pour objectif le suivi des chiroptères (chauves-souris), l’éducation à l’environnement et la promotion de l’écotourisme. Le projet bénéficie d’un financement du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), via le programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA).