Le Laboratoire souterrain de Canfranc a accueilli le 17 juillet dernier une réunion des représentants institutionnels et des techniciens de tous les associés du projet Interreg POCTEFA Lindus 2. Ce projet de coopération transfrontalière qui en est à sa troisième année de fonctionnement, a pour principal objectif l’observation et l’enregistrement de la migration d’oiseaux à travers les ports de haute montagne dans les Pyrénées. De plus, il inclut le contrôle des chiroptères (chauves-souris), des actions d’éducation environnementale, de volontariat de d’éco-tourisme.

Les associés du projet sont SEO/BirdLife en Aragon, GAN-NIK (Gestion environnementale de Navarre) en sa qualité d’entreprise publique du Gouvernement de Navarre, LPO Aquitania (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et la Municipalité d’Auritz-Burguete (Navarre), en qualité de chef de file.

Lors de la réunion de Canfranc, les associés ont abordé, entre autres choses, la campagne de travail de terrain lancée pendant ce mois de juillet, la prévision pour 2018, les lignes de travail futures, et le niveau d’exécution du projet d’action et financier, de 100 % selon les données actuelles.

Les conclusions les plus importantes ont été les suivantes :

  • l’importance des ports de montagne pour le passage migratoire des oiseaux, et leur fort potentiel en tant que lieux d’observation,
  • et la possibilité de développement pour les communes aux environs des points d’observation

Les associés ont renouvelé leur engagement d’étendre l’action du projet après la conclusion de l’actuelle période POCTEFA.

À la fin du mois de novembre, aura lieu la clôture du projet, et les informations et conclusions des trois années de travail seront présentées, avec un bilan des oiseaux enregistrés à chaque port. Le résultat final se fera sous la forme d’un programme intégral transfrontalier de valorisation territoriale, en relation avec le suivi des oiseaux migratoires, l’éducation environnementale et l’éco-tourisme.

Lors de la réunion, étaient présent Asunción Ruiz, directrice exécutive de SEO/BirdLife ;  Isabel Elizalde, conseillère du département de développement rural, environnement et administration locale du Gouvernement de Navarre ; Andde Sainte-Marie, conseiller régional de Nouvelle Aquitaine ; Olivier Le Gall,  président de LPO Aquitania ; Luis De Potestad Tellechea, maire d’Auritz-Burguete ; et en qualité d’hôte, Fernando Sánchez, maire de Canfranc et député de la députation provinciale de Huesca, organisme cofinanceur du Lindus-2. Ont assisté par ailleurs, des représentants de la direction de GAN-NIK, du Gouvernement de Navarre, de LPO Aquitania et de SEO/BirdLife.

Le Laboratoire souterrain de Canfranc, dépendant du CSIC, spécialisé dans la recherche de la « matière obscure », a accueilli cette réunion des associés du Lindus, dans le cadre d’une collaboration entre des organismes à caractère pyrénéen. À titre d’anecdote, il convient de signaler que les installations de recherche se trouvent à 800 sous roche, en ligne droite par rapport au point d’observation ornithologique que possède SEO/BirdLife sur le mont Tobazo dans les environs du port de Somport (Huesca).

Après la réunion, la journée s’est poursuivie avec une visite de plusieurs points d’observation de la migration des oiseaux au port de Somport (Huesca).

Le projet Lindus 2  est cofinancé à 65 % par le Fonds européen de développement régional (FEDER) à travers le Programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020). L’objectif du POCTEFA est de consolider l’intégration économique et sociale de la zone frontalière Espagne-France-Andorre. Son aide se concentre sur le développement des activités économiques, sociales et environnementales transfrontalières à travers des stratégies conjointes en faveur du développement territorial durable.